Comment faire pousser des sempervivums
27 septembre 2021
Liste aliments vegan
8 octobre 2021

Recherchez-vous des idées pour réaliser une culture personnelle de CBD médicinal ? Si oui, découvrez dans cet article nos 4 astuces imparables pour y arriver. Résultats garantis.

Choisir des graines de qualité

Le premier réflexe à avoir pour réussir toute culture de la plante de CBD, c’est de veiller au choix de vos graines. Cette démarche vous permet en effet de privilégier les meilleures graines dans la longue liste de variétés disponibles sur le marché.

Pour réussir donc ce pari, opter pour les variétés homologuées, notamment celles ne contenant que de très faibles quantités de THC. Si vous êtes confus, pourquoi ne pas faire appel au service de cbd livraison des boutiques spécialisées ?

Cette manœuvre vous permet d’opter pour les variétés les plus recommandées pour une floraison sans difficulté. Retenez à toutes fins utiles que vous devez mener des démarches envers la gendarmerie pour signer une déclaration sur l’honneur.

Définir le type de culture approprié à ses besoins

Une fois vos graines choisies, le moment est venu de définir le type de culture la mieux adaptée à vos besoins. Pour un rendement optimal, vous avez le choix entre :

  • La culture outdoor, recommandée pour les personnes disposant de grands espaces ensoleillés, pour une culture dans les conditions naturelles ;
  • La culture Greenhouse, conseillée pour une protection maximale des plantes de CBD en raison de l’efficacité observée dans l’utilisation des serres ;
  • Et la culture Indoor, pour les personnes désirant contrôler les paramètres de floraison et de développement de leurs plantes.

Préparer le sol

Vos graines choisies, et le type de culture défini, vous voilà à l’étape incontournable de la préparation du sol. À ce stade, il vous faut procéder en premier réflexe au désherbage de votre terrain, afin d’éliminer les mauvaises herbes.

Cette étape franchie, veillez à débarrasser le sol des pierres et autres graviers présents sur le terrain. À cette étape, il ne vous reste plus qu’à enrichir votre sol avec du compost, et à aplatir l’ensemble avec un bon râteau.

Passer à la plantation

La règle d’or pour obtenir un bon rendement, c’est de faire germer vos graines avant toute plantation. Dès l’apparition des premières racines, piquer vos différentes plantules à l’aide d’une pince. Gardez le réflexe d’espacer vos différents semis d’environ 20 cm. Vous voilà à la fin de vos travaux, il ne vous reste plus qu’à arroser régulièrement vos plantes.