Engrais vert pour le jardinage, expliqué
26 février 2022
17 plantes compagnes formidables à cultiver avec des radis
2 mars 2022

Les animaux dangereux sont partout, mais en fin de compte ils font toujours partie de la biodiversité et de la terre que nous devons tous honorer. Dans l’un de ces endroits magiques de la planète appelé Amazonas, il y a plusieurs animaux dangereux et incroyables qui doivent être respectés pour leurs droits vitaux (et parce que si vous les rencontrez par malchance, vous pouvez avoir des ennuis). 

En Amazonie se trouve la plus grande forêt tropicale humide de la planète. C’est une zone géographique extrêmement diversifiée, traversée par le magnifique fleuve Amazone. Il fait partie de pays comme la Bolivie, le Brésil, la Colombie, l’Équateur, le Pérou, le Venezuela, la Guyane, le Suriname et la Guyane française. Rencontrez ici 15 des animaux les plus dangereux d’Amazonie. 

Certains animaux dangereux d’Amazonie n’apparaissent pas sur cette liste comme le jaguar et le crocodile ou le caïman noir . Nous avons inclus ce couple de prédateurs à succès dans un autre article consacré aux animaux d’Amazonie en danger d’extinction.

De plus, ce couple de bêtes sauvages, bien qu’elles puissent être mortelles pour les humains, nous attaquent rarement si nous ne les dérangeons pas. D’autre part, comme nous sommes favorables à sa préservation, en l’incluant dans cette liste, nous pourrions générer de la terreur à leur égard et faire croire à certaines personnes qu’elles menacent leur vie, et rien n’est plus éloigné de la vérité.

Indice
 Les 10 animaux les plus dangereux d’Amazonie 1. Anguille électrique : bio-électrocution 2. Anaconda vert : force d’étranglement 3. Piranha : morsure mortelle   4. Candirú : le terrifiant poisson vampire 5. Mandi : un poison inattendu 6. Fléchette grenouille : le poison tue les géants 7. Araignée banane : danger mortel 8. Scorpion Tityus 9. Fourmi balle 10. Serpent de velours ou barbe jaune Bibliographie Plus d’animaux de l’Amazonie Félins de l’Amazonie L’Iguane Dauphin rose, boto, bufeo colorado ou tonina Insectes de l’Amazonie – Des mouches de l’enfer aux coléoptères géants Reptiles de l’Amazonie : serpents, lézards et tortues de la région Mammifères de l’Amazonie : aquatiques, félins, rongeurs, singes et plus encore Poisson d’Amazonie. Amphibiens de l’Amazonie : : crapauds, grenouilles (anoures), salamandres et cécilies 1001 animaux de l’Amazonie – Incroyable !

Les 10 animaux les plus dangereux d’Amazonie

Sans autres exceptions, nous vous présentons notre liste des 10 animaux les plus dangereux d’Amazonie. Une rencontre malheureuse avec l’une de ces créatures pourrait être mortelle pour les humains.

1. Anguille électrique : bio-électrocution

anguille électrique electrophorus electricus

L’anguille électrique, ou pourquoi (Electrophorus electricus, E. voltai et E. varii) est un prédateur bien particulier et unique de l’Amazonie. Pour chasser sa proie, il utilise des décharges électriques jusqu’à 8 fois la tension d’une prise 110V classique mais avec un ampérage inférieur. Comme si cela ne suffisait pas, ils peuvent dupliquer cette décharge en effectuant une manœuvre dans laquelle ils joignent leur tête (pôle positif) à leur queue (pôle négatif) s’enroulant autour de leurs victimes. 

2. Anaconda vert – Force étranglante

Anaconda vert eunectes murinus

C’est le serpent le plus long du monde et c’est pourquoi il génère tant de terreur et donne lieu à de nombreuses histoires, il n’est pas venimeux mais constricteur, ce qui signifie qu’il tue ses victimes en les étranglant et en les avalant entières.  

L’ anaconda vert ( Eunectes murinus ) est très dangereux, mais pour les autres espèces, puisqu’il est un magnifique prédateur et se situe au sommet de la chaîne alimentaire. Cependant, les humains ne sont pas à leur menu, bien que quelques incidents isolés d’attaques contre des enfants aient été signalés.

3. Piranha : morsure mortelle  

piranha

Une étude sur les dommages causés par les poissons aux pêcheurs réalisée dans l’ouest de l’Amazonie brésilienne (Costa, 2020) a déterminé que la majorité des blessures sont causées par des piranhas , surtout au moment où l’hameçon est retiré après la pêche. 

Certains traitements connus dans la région pour soigner les blessures des piranhas sont : l’huile de copaïba (Copaifera langsdorff), l’huile d’andiroba ( Carapa guianensis ) et la méracilline (Phenoxymethylpenicilline) avec de l’huile de copaïba.

4. Candirú : le terrifiant poisson vampire

candiru, canero, poisson vampire, vandellia cirrhosa

Le  candirú ou canero (Vandellia cirrhosa) est un minuscule poisson de 2 à 5 centimètres, presque transparent, qui serait attiré par l’urine humaine et pénétrerait les organes génitaux des hommes ou des femmes pour les parasiter. Selon la légende, ce petit poisson s’accroche aux parois de l’urètre pour aspirer le sang de ses victimes. 

Après avoir entendu cette histoire, les baigneurs des rivières amazoniennes prennent des précautions en couvrant leurs parties génitales lorsqu’ils entrent dans les rivières. Mais selon les experts, ce ne sont que des histoires puisqu’un seul cas clinique a été signalé, qui n’était pas bien documenté.

5. Mandi : un poison inattendu

mandi pilomedus blochii
Mandi ( Pilomedus blochii ) Image: Université catholique d’ichtyologie de l’Est ( CCby2.0 )

Selon Costa (2020), la plupart des cas de blessures empoisonnées reçues par les pêcheurs de sa zone d’étude ont été causés par un poisson appelé mandi au Brésil, le poisson-chat cogotúo au Venezuela, le barbudo en Équateur et le nicuro en Colombie. 

Les blessures causées par ce poisson venimeux représentaient 52,9% des cas, bien au-dessus de celles causées par d’autres espèces de poissons venimeux comme les raies (9,8%) et d’autres espèces de la famille des poissons-chats. 

Selon l’étude, les remèdes alternatifs appliqués pour inverser les effets de la plaie mandi étaient : mettre les yeux mandi sur la plaie, de la glace avec du sel, du chrome mercure, de la meracilline avec du paracétamol et du merthiolate avec de la dipyrone. 

6. Dart frog : le poison tue les géants

S’il y a un animal dans la jungle avec une arme vraiment mortelle, c’est la grenouille dard . Il suffit de 1 mg de l’alcaloïde toxique qui imprègne sa peau pour tuer des humains et même deux éléphants d’Afrique. Ils l’appellent ainsi parce que les indigènes imprégnaient leurs flèches et fléchettes de cette substance pour les rendre mortelles. Mais ce n’est pas seulement une espèce mais le nom commun pour définir au moins 184 espèces similaires de grenouilles venimeuses, aux couleurs très frappantes qui peuplent l’Amazonie.

7. Banana Spider : Danger mortel

Araignée banane Phoneutria nigriventer

Les araignées errantes brésiliennes dites ( Phoneutria nigriventer ) armadeiras (Brésil) ou araignées à bec rouge (Argentine) sont un groupe de 8 espèces typiques d’Amérique centrale et du Sud, nocturnes, qui ne fabriquent pas de toiles d’araignées mais vivent dans des grottes ou grottes .dans les arbres. Ils sont typiques des plantations de plantain ou de bananes pour lesquelles ils reçoivent leur nom. 

8. Scorpion Tityus

Scorpion Tityus
Image : Charles J Sharp  /  CC BY-SA

Les scorpions ont été considérés comme un grave problème de santé publique dans certains pays comme le Brésil, le Mexique et la Tunisie. Parmi eux, les espèces définies comme Tityus sont vraiment dangereuses. Sa piqûre peut provoquer des complications cardio-pulmonaires, des pancréatites aiguës œdémateuses hémorragiques et peut même être mortelle, notamment chez les enfants. (Gomez, 2010). 

En Amazonie, au moins 5 espèces de scorpions Tityus de la famille des Buthidae ont été identifiées (Lourenço, WR 2005), cette famille étant celle qui a la plus grande importance épidémiologique. 

Scorpion Tityus. En cas de morsure de ces arthropodes, il est préférable d’appliquer en temps opportun l’antivenin approprié par voie intraveineuse. Certains de ces spécimens peuvent mesurer jusqu’à 15 centimètres.

9. Fourmi balle

balle fourmi, fourmi 24, paraponera clavata

Ils l’appellent ainsi parce que sa piqûre est comparable à la douleur d’être abattu. Selon l’entomologiste Justin Schmidt, qui s’est volontairement soumis à la piqûre de nombreuses espèces d’insectes pour comparer le degré de douleur qu’elles génèrent, la fourmi balle, fourmi 24 ou paraponera clavata est l’insecte dont la piqûre génère le plus de douleur dans le monde entier. Après l’attaque, de nombreuses personnes s’évanouissent.

Cependant, son poison n’est pas mortel, ou pour être plus précis, la dose d’une seule fourmi ne l’est pas. En fait, il faudrait plus de deux mille fourmis de ce type pour tuer une personne pesant environ 74 kg.

10. Serpent de velours ou barbe jaune

Serpent à barbe jaune, Bothrox asper ( Brian Gratwicke  /  CC BY )

Le venin injecté dans le corps humain après la morsure d’un serpent velours ou à barbe jaune (Bothrops atrox ou Bothrops asper) peut provoquer des hémorragies au niveau de la plaie, des gencives, des organes génitaux et du cerveau, ces dernières pouvant être mortelles. Il peut également produire une nécrose qui peut conduire à l’amputation du membre infecté (Javier, 1980)

Le traitement courant pour ces morsures de serpent dangereuses est l’administration d’antivenin. Cependant, les plantes alexitériques ont des propriétés antiophidiques et sont utilisées dans le monde entier dans le traitement des morsures de serpent, parmi lesquelles 22 espèces d’aristoloches se distinguent. Certains ont des fleurs en forme de serpent, comme c’est le cas avec l’Aristolochia maxima. Une autre espèce utilisée est le roucou ou onoto (Bixa orellana) (López, 2009)