Une configuration complète pour les débutants
5 avril 2022
Conseils pour économiser de l’énergie à la maison
5 avril 2022

Si vous avez la main verte et que vous êtes jardinier ou cultivateur dans l’âme, vous n’êtes pas sans savoir combien le compost est important afin d’avoir de bons résultats. Alors, si vous avez des restes d’épluchures issus de votre moment passé en cuisine ou des déchets organiques, ne les jetez pas ! En effet, vous pourrez vous-même fabriquer votre propre compost, qui sera alors tout à fait écologique. Devenir éco-jardinier est devenue une réelle tendance mais également un sujet qui mérite d’être discuté plus souvent, d’où cet article : Jardinage éco-responsable : comment faire son compost ?

Le compost : qu’est-ce réellement ?

Avant toute chose, il est essentiel de définir ce qu’est le compost est quel est son rôle.

Définition du compost

Le compost est une matière obtenue à partir d’un processus appelé : le compostage, que vous verrez plus bas. Le compost, pour faire plus simple, est une matière ressemblant à de la terre mais qui est en fait l’assemblage de divers types de déchets recyclés. Le compost est alors le résultat du travail de milliards de micro-organismes.

En quoi consiste le compostage ?

Le compostage consiste principalement à recycler les éléments suivants :

  • Déchets organiques ;
  • Déchets biodégradables.

Une fois ces déchets recyclés, qu’ils soient issus de votre jardin, de votre cuisine ou de votre maison tout simplement, vous devriez alors mélanger les déchets puis les réunir et les mettre en tas. Il ne suffit plus que d’attendre afin que tous ces éléments se décomposent.

Quel est le rôle du compost ?

Le compost joue plusieurs rôles, à savoir :

  • Rôle d’engrais pour vos plantes, intérieures comme extérieures ;
  • Rôle d’amendement organique : nécessaire dans le processus de fertilisation du sol de vos jardins pour une culture saine et à haut rendement ;
  • Améliore la qualité du sol.

Quels sont les éléments pour un bac à compost efficace ?

Si vous êtes débutant dans le domaine, il est important que vous sachiez les éléments à inclure dans votre bac à compost, comme pourra le confirmer le site spécialiste en la matière : www.entreprisesdupaysage.org . Voici alors la liste de tout ce que vous devez réunir :

  • Les feuilles mortes ou celles qui sont tombées par terre ;
  • L’herbe coupée après le passage de la tondeuse dans le jardin ;
  • Les diverses branches, les écorces d’arbre ;
  • Les mauvaises herbes ;
  • Les fruits pourris ;
  • Les légumes pourris ;
  • Les épluchures de légumes ;
  • Les épluchures de fruits ;
  • Les coquilles d’œufs ;
  • Le marc de café ou les sachets de thé et tisanes ;
  • Le papier coupé en petits morceaux ;
  • Le carton coupé pour en faire des morceaux assez petits ;
  • Etc.

L’entretien du compost

Aussi étonnant soit-il, il est primordial d’entretenir votre terreau naturel ou votre compost. Pour ce faire, rien de très difficile. En effet, vous n’aurez qu’à veiller à ce que le mélange reste humide en y ajoutant de l’eau et surtout de mélanger le tout fréquemment avec une fourche. Attention car un terreau ou un compost trop sec ou trop humide ne sera pas efficace.

Bien choisir son bac à compost

Votre bac à compost devra être étanche et de préférence muni d’un couvercle. En effet, vous n’apprécierez pas forcément l’odeur qui va émaner de votre engrais naturel ainsi que du tas de déchets, des ordures ménagères, etc. En outre, concernant l’emplacement de ce bac à compost, veillez à le mettre bien au fond de votre jardin et à l’abri du soleil, toujours pour des soucis d’odeurs. Toutefois, si vous n’avez pas de jardin, votre balcon fera amplement l’affaire. Aussi, des dispositifs empêchant l’odeur de se répandre sont proposés dans les magasins spécialisés, alors n’hésitez pas à y faire un tour.

Les avantages écologiques de fabriquer son propre compost

Vous limitez les déchets que vous produisez chez vous ;

  • Vous limitez également le nombre de bennes et camions poubelles faisant sans cesse des trajets polluant sur les routes ;
  • Réduit la fréquence des incinérations des déchets ;
  • Vous permet d’avoir un engrais tout à fait naturel et non polluant pour la planète. Exit les engrais chimiques !
  • Une solution pour lutter contre le gaspillage.
  • Réduction des déchets au maximum.