A quelle vitesse pousse un figuier ?
3 novembre 2021
Fermer le grain : bon pour le grain
5 novembre 2021

Le puceron noir est considéré comme l’un des principaux ravageurs des plants de haricot. C’est un insecte vorace, qui peut détruire vos plantations en un temps record. Heureusement, il existe des solutions à mettre en œuvre pour s’en débarrasser et pour les repousser de manière efficace.

Pourquoi faut-il se débarrasser des pucerons noirs sur les haricots ?

Certains insectes sont des alliés pour le bon développement de vos plantes, mais ce n’est pas le cas de tous. En effet, laisser le puceron sur les haricots peut s’avérer être fatal pour vos plantes. Cet insecte vient s’attaquer principalement aux plants de haricot, afin de puiser les nutriments qu’ils contiennent.

Ainsi, en cas de forte infestation, les plantes commencent à s’affaiblir très rapidement. Elles n’arrivent plus à se développer selon un rythme normal, et deviennent également très sensibles à certaines maladies. C’est pour cette raison que dès les premiers signes d’infestation de pucerons noirs, vous devez prendre les mesures qui s’imposent pour vous en débarrasser.

Comment repousser efficacement les pucerons noirs ?

Les pucerons noirs ont pris d’assaut vos plants de haricot ? Ou alors vous souhaitez simplement trouver des solutions préventives pour éviter une invasion ? Quoi qu’il en soit, vous trouverez ici les techniques les plus efficaces pour vous débarrasser de ces insectes nuisibles.

Solution n°1 : Procéder à un désherbage régulier

La première chose à faire pour éloigner les pucerons noirs qui tentent d’envahir vos plants de haricot, c’est de procéder régulièrement à un désherbage. En effet, retirer les mauvaises herbes au fur et à mesure qu’elles poussent, permet d’éliminer les potentielles cachettes de ces insectes.

La plantation est plus aérée, ce qui vous permet de détecter rapidement la présence de nuisibles. En plus, il faut souligner que les mauvaises herbes favorisent parfois la prolifération des pucerons. Vous n’avez donc aucun intérêt à les laisser s’accumuler autour de vos plantes. Pour en savoir davantage sur la lutte anti-nuisibles, consultez le site SOS-Nuisibles.net

Solution n°2 : Détruire les résidus de culture

Les résidus de culture représentent des foyers d’infestation pour les pucerons noirs. Alors pour ne pas favoriser leur infestation, vous devez prendre le temps de détruire tous ces résidus.

Ne les laissez pas s’accumuler, car tout comme les mauvaises herbes, ils représentent des refuges pour les pucerons. Ensuite, vous devez aussi réaliser un examen minutieux de chaque nouveau plant. C’est ainsi que vous pourrez détecter assez tôt les plants qui hébergent ces insectes, pour éviter une infestation.

Solution n°3 : Arroser régulièrement les plantes

Lorsque le temps est sec, les pucerons sont beaucoup plus libres de se déplacer le long des plants de haricot pour s’y infiltrer. C’est ainsi qu’ils affaiblissent vos cultures. Pour éviter cela, pensez à réaliser un arrosage régulier, surtout en temps de chaleur. Vous pourrez alors limiter l’augmentation de la population de pucerons, et les freiner dans leur dynamique.

Solution n°4 : Effectuer une surveillance régulière

Pour éviter de perdre toute une plantation de haricots à cause des pucerons noirs, vous devez effectuer une veille fréquente, une surveillance attentive. Vous devez guetter les signes de la présence de ces nuisibles.

Il s’agit entre autres de l’aspect collant et rabougris des plantes. L’observation des plants est donc indispensable pour un dépistage rapide et efficace des pucerons. De cette manière, vous pourrez agir pour les éliminer avant d’en arriver au stade d’une grave infestation.

Solution n°5 : Encourager l’installation des prédateurs

Comme n’importe quelle espèce animale, les pucerons noirs ont des prédateurs naturels. Il s’agit entre autres des larves de coccinelle, des syrphes, et bien d’autres. Alors au lieu de chercher des insecticides ou des astuces peu écologiques pour éliminer ces nuisibles, laissez simplement la nature s’en charger. Vous pouvez bien sûr lui apporter un coup de main, en encourageant par diverses pratiques, l’installation des prédateurs et parasites naturels des pucerons noirs.

Pour ce faire, vous pouvez opter pour l’installation de haies et de bordures fleuries. Ce sont des refuges naturels et des sources d’alimentation pour cette faune utile qui viendra débarrasser votre plantation des nuisibles. Dans la même optique, vous pouvez aussi laisser un rang de haricots non récolté et non traité au niveau de la bordure du champ. Vous pourrez ainsi attirer les insectes qui viendront se nourrir des pucerons noirs afin de vous en débarrasser définitivement.